Le frelon asiatique

Apparu en 2004 en France, le frelon asiatique ne cesse de coloniser la France au détriment des abeilles sur lesquelles planent déjà d’autres menaces. C’est en 2004 que cette "invasion" a commencé. Tout est parti d’Agen où, selon France 2, une reine fécondée a été importée de Chine dans une poterie. Depuis, nous assistons à une inexorable avancée de la population, en 2012, la moitié du pays a déjà été "colonisée" par cet insecte. Le frelon asiatique n’ayant pas de prédateur naturel sous nos latitudes, la colonisation de notre pays progresse d'environ 100 kilomètres par an. Ainsi, ce ne sont pas moins de 6.000 nids de frelons asiatiques qui ont été localisés en 2018, et ceci pour le seul département de la Manche.

Comment reconnaître un frelon asiatique ?

Le frelon asiatique a un corps sombre et des pattes jaunes : il n’est pas plus imposant que son cousin européen. Prédateur des abeilles, il est actif d'avril à fin octobre. Après un premier nid primitif, souvent installé sous un abri de jardin ou une avancée de toiture, les frelons construisent des nids plus importants dans les arbres ou les haies, principalement à partir du mois de juillet.

cycle de vie frelon.png

Pourquoi lutter contre le frelon asiatique ? Les enjeux apicoles, économiques et environnementaux.

Le frelon asiatique se nourrit d’une multitude d’insectes riches en protéines. Sa consommation d’abeilles a un impact sur les ruches et la production de miel. Son activité de prédation sur les pollinisateurs peut impacter la biodiversité locale et la production fruitière. Il recherche également d’autres sources de protéines, qu’il peut trouver dans le poisson et la viande.

Un enjeu de santé et de sécurité publique

Le frelon asiatique est peu agressif lorsqu’il est seul en dehors de son nid. Sa piqûre n’est pas plus dangereuse que celle du frelon européen.Cependant la colonie peut s’avérer dangereuse si des personnes ou des animaux à proximité sont considérés comme une menace, il existe à ce moment là un risque d’attaque collective par multi-piqûres et projections de venin dans l’air

photo frelon 1.jpg

Que dois-je faire face à un nid de frelons asiatiques ?

Il ne faut pas intervenir soi-même, la destruction du nid doit être réalisée par un professionnelréférencé ou non par la FDGDON. Une destruction non appropriée du nid (tir au fusil ou paintball, par brûlage, utilisation d’une lance à eau, ….) engendre :            

  • Un risque imminent d’attaques collectives de la colonie.            
  • La dispersion des frelons, et notamment des reines fondatrices qui reconstruiront d’autres nids à proximité.

Il est également déconseillé d’utiliser des pièges non homologués et/ou non sélectifs car ils représentent un risque pour la biodiversité. Lorsqu'un nid de frelons asiatiques est identifié, il est inutile de contacter le SDIS, les pompiers n'interviennent plus sur ce type d'opération, signalez plutôt le nid à la mairie qui vous conseillera pour sa destruction.

photo-frelon-ConvertImage.jpg

Nos Services

Nos Références

Notre Matériel