Abattage de platanes chancrés

Pourquoi abattre les platanes chancrés ?

Le chancre coloré est une maladie qui cause la mort chaque année de centaines de platanes. Le champignon incriminé, Ceratocystis fimbriata, aurait été importé lors du débarquement de Provence en 1944, par les caisses de munitions américaines, fabriquées en bois de platane.

Depuis les années 1970, le champignon se propage depuis Marseille, suivant les axes de communication et particulièrement les voies fluviales, telles que le Canal du Midi et le Rhône.

abattage de platanes chancrés-8.jpg

Les modalités de propagation sont malheureusement multiples :

  • Par l’eau, qui dissémine les spores,
  • Par des outils ou engins ayant été en contact avec été en contact avec le foyer infectieux, lors d’opérations d’élagage, fauchage, débroussaillage,
  • Par contact d’arbre en arbre, par connexion racinaire ou foliaire.

La contamination peut intervenir par l’intermédiaire d’une plaie sur le système aérien mais également via les anastomoses racinaires, c’est-à-dire les contacts racinaires entre arbres voisins.

Le champignon s’installe dans les vaisseaux du bois (xylème), où il se nourrit de la sève brute. L’obstruction des vaisseaux du xylème est responsable de l’arrêt de l’alimentation en sève brute de certaines partie de l’arbre. Selon le développement du champignon au sein de l’arbre, sa mort survient au bout de 1 à 7 ans.

Environ la moitié des platanes du Vaucluse ont déjà été contaminés et abattus.

Les symptômes du chancre sont tardifs et peuvent être difficiles à reconnaître, car ils ressemblent à ceux de maladies bégnines. A l’échelle de l’arbre, le dépérissement très localisé (ex. disparition localisée du feuillage) résulte de l’arrêt de l’alimentation de certaines parties de l’arbre.

Le diagnostic peut être confirmé par l’observation de plaques d’écorce grises et craquelées et la présence de longues tâches verticales et violacées sur le tronc.

La difficulté à repérer précocement l’infection limite l’efficacité de la lutte contre sa propagation. Certains aspects de la lutte contre la propagation du chancre coloré sont présentés dans la fiche technique suivante : Le chancre coloré du platane

abattage de platanes chancrés-7.jpg

Les aspects techniques de l’abattage de platanes chancrés

Des arrêtés préfectoraux imposent un cahier des charges strict, pour lutter contre la propagation du chancre coloré :

  • Les platanes doivent être abattus par démontage et dessouchés.
    • Le démontage peut se faire avec rétention, avec grue de levage ou avec une pelle mécanique.
    • Le dessouchage peut être réalisé à la raboteuse, à la carotteuse ou à la pelle mécanique. Toutefois, si le dessouchage total met en péril la stabilité des berges ou les ouvrages environnants, le dessouchage peut ne concerner que les 20 cm superficiels (dessouchage par dent becker). Le reste de la souche, recouverte de terre, pourrira et ne risquera pas d’être vectrice de la propagation du champignon.
  • Le bois de coupe et la souche doivent être immédiatement brûlés. Le transport et la destruction sont réglementés par arrêté préfectoral.
  • Le nettoyage et la désinfection de l’outillage et des engins ayant servi à l’abattage est une priorité. Les modalités de désinfection sont aussi réglementées par arrêté préfectoral.
abattage de platanes chancrés-5.jpg

Les mesures, imposées par le cahier des charges, ont pour but d’éliminer rapidement le foyer infectieux de la zone concernée, afin d’éviter toute nouvelle contamination et de protéger les platanes situés dans l’environnement du foyer initial, ou susceptible d’être contaminés (par contact direct avec l’arbre ou indirectement par l’eau ou des outils porteurs des spores du champignon).

Seules les entreprise habilités Certiphyto peuvent intervenir sur ces chantiers hautement surveillés.

KIMG0055.jpg

NOS RÉFÉRENCES EN ABATTAGE DE PLATANE CHANCRÉS

Fiches infos