Les limites de la taille de couronnage

La couronne d'un arbre, également appelée houppier, correspond au volume aérien de la première branche ou charpentière, située sur le fût à la cime de l’arbre; l’ensemble est représenté par la masse foliaire en période estivale.

Sans contraintes liées à l'environnement un arbre ne se taille pas !

C’est souvent l’action de l'homme qui provoque la nécessité d'une taille. Ce sont généralement des contraintes esthétiques, environnementales (contraintes urbaines : circulation, bâtiments...) ou sécuritaires (protection des biens et des personnes) qui amènent à pratiquer différentes techniques de taille. On peut être amené à réduire le houppier jusqu'à 1/3 de son volume, sur des diamètres de coupe de maximum de 10-15cm.

limite_du_couronnage_serpe_taille_entretien_arbres.png

Taille de couronnage, risques associés et précautions

La taille de couronnage permet de maîtriser le volume de l'arbre, afin de réduire la prise au vent et surtout d'adapter le volume de l'arbre à son environnement.

Ce type de taille doit être réalisé avec beaucoup de précautions, afin de ne pas générer des plaies de taille trop importantes, qui entraîneraient l'affaiblissement et la dégradation de l'arbre.

  • La réduction ne doit pas dépasser 1/3 du volume du houppier.
  • Aucune section d'un diamètre supérieur à 10 cm ne doit être réalisé.
  • Les réductions doivent se faire systématiquement sur tire sève d'un diamètre d'1/3 du diamètre de la branche coupée. Cela permet à l'arbre de mieux compartimenter, de cicatriser et d'assurer l'arrivée de flux de sève lors de la reprise après la période de dormance..
  • Lorsque les branches qui subissent une coupe sont de diamètre trop important (supérieur à 20 cm) il est préférable d'envisager l’abattage de l'arbre envahissant et son remplacement par un sujet plus adapté à l'espace disponible. L’arbre parviendrait en effet difficilement à recouvrir une large plaie d'un bourrelet de recouvrement suite à de telles coupes et risquerait de devenir creux. Il faut conduire les arbres dans ce mode de taille dès leur plus jeune âge et les entretenir ainsi tous les cinq à dix ans.

Ces différentes précautions permettent de limiter l'impact de la taille sur le sujet.

Fiche conseil CAUE 77 Augustin Bonnardot

augustin_bonnardot_serpe_taille_couronnage.png

Quelles Préconisations

Pour limiter les risques de devoir recourir à des tailles drastiques pénalisantes pour l'arbre, la règle d'or reste l'anticipation, afin de planter des espèces bien adaptées à l'emplacement choisi en termes d'espace disponible.

Fiche Conseil CAUE 77 Augustin Bonnardot

augustin_bonnardot_serpe_illustration_taille.png

Nos Services