La valorisation du bois

La SERPE s'engage pour l'environnement en portant une attention particulière à la valorisation du bois provenant de ses chantiers.

Les différents modes de valorisation

Les bois coupés sur les chantiers sont valorisés différemment en fonction de la nature des rémanents et de la volonté du client :

  • Bois énergie : le bois propre d'arbres feuillus ou résineux, troncs et grosses branches est d'une grande qualité. Il peut être évacué et broyé en plaquettes sur des plateformes par de gros broyeurs forestiers. Il est ensuite utilisé pour alimenter des chaufferies, notamment de collectivités (souvent pour l'alimentation en chauffage de bâtiments collectifs, hôpitaux, immeubles...). / Photo ©Mévia Environnement

 

  • Compost : les bois peu stables, branchages et petits arbres de toutes variétés peuvent être transformés en compost; ils sont broyés plusieurs fois (2 fois en moyenne) puis criblés. Le broyat ainsi obtenu est laissé en tas avant d'être utilisé comme amendement de sol pour les cultures et travaux d'espaces verts.

 

  • Bois de chauffage : le bois issu de la mise à blanc de parcelles peut être transformé en bois de chauffage.
valorisation_bois_chaufferie_arbres_serpe.jpg
  • Bois d'oeuvre : le bois peut être vendu à des industriels, utilisé pour faire des palettes, revalorisé par déroulage du bois (cagettes, boîtes à camembert, bourriches d'huîtres, placage pour les meubles), réutilisé en mobilier urbain ou planches pour menuiserie.
  • Bois broyé sur place : le bois peut également être broyé sur place et laissé sur les surfaces mises à nu afin de ralentir la repousse de la végétation (exemple : broyat laissé sur place dans les talus SNCF).

La SERPE a tissé des liens étroits avec différents partenaires locaux permettant la valorisation optimale du bois dans l'ensemble de ses agences.

Zoom sur la valorisation du bois chez certains de nos clients

Certains clients se chargent eux même de la gestion des rémanents résultant de nos interventions en circuit court :

La Ville de Rennes, qui a bien poussé sa filière de recyclage, conserve tous les déchets verts :

  • Les branches sont broyées pour faire du compost ou des copeaux pour les massifs.
  • Les grands fûts d'arbres abattus sont débités en planches par une scierie mobile, afin d'être utilisés en chantiers de menuiserie.
  • Certaines sections, si elles le permettent sont transformées en mobilier urbains (bancs, fauteuils...) ou sculptées et installées dans différents espaces verts de la ville. / Parc Saint-Cyr, Rennes : Banc délimitant le boulodrome, réalisés à partir des fûts de platanes abattus

Les particuliers sont parfois également désireux de conserver le bois coupé sur leur terrain. Ils peuvent l'utiliser pour se chauffer, mais nous leur conseillons également de conserver le broyat pour le paillage de leurs massifs. Celui-ci, installé en pied de haies, de massifs (d'arbustes ou vivaces) ou au pied des arbres, permet de retarder la pousse des mauvaises herbes. Il est cependant nécessaire de désherber le sol avant de l'installer. En se dégradant au fil du temps, le broyat apportera des nutriments en surface du sol et préservera l'humidité de celui-ci, favorisant le maintien et le développement de la vie microbienne et des insectes. 

valorisation_serpe_jardin_espaces_verts_boulodrome.png

Nos Services

Matériels utilisés