La revalorisation du bois issu des chantiers

Le bois est un combustible qui revient en force : faible coût, production locale, ressource renouvelable. Le bois énergie représente 46% de la production d'énergie renouvelable au niveau national.

Chaque jour nos équipes élaguent et abattent des arbres. Bien souvent les propriétaires ou donneurs d’ordre souhaiteraient une évacuation. Actuellement une filière bois énergie et plus particulièrement les chaufferies ont besoin d’un approvisionnement quotidien conséquent.

Revalorisation.jpg

Il est donc judicieux de mettre en place des systèmes de revalorisation du bois issu de nos chantiers. Pour se faire il faut absolument avoir au minimum un fond mouvant de bois, à savoir entre 19 tonnes et 23 tonnes de bois. Il existe également un diamètre minimum à respecter pour intéresser le repreneur de bois soit 15 cm de diamètre. Si le diamètre et moindre mais qu’il y a un volume conséquent, ceci peut tout de même intéresser les repreneurs qui se serviront de cette biomasse pour mélanger et compléter une plaquette de qualité supérieure. Il existe également un marché qui permet de valoriser les copeaux afin d’en faire du paillage pour les communes ou paysagistes (seul le diamètre des copeaux est différent).

Pour permettre le broyage de ce bois, il est important de prévoir soit une place de dépôt si le volume est conséquent, soit un broyage bord de route si celui-ci est possible.

Il existe également des moyens plus classiques de valorisation du bois : bois de chauffage, sciage, palette… tous ces modes de revalorisation sont soumis aux demandes et filière des acteurs locaux.

Des moyens en matériel adapté permettent de broyer selon le diamètre et l’accessibilité du bois. En voici deux exemples …

NOS SERVICES

Nos références

Nos matériels